Au conseil d’administration de l’Université Laval

Marie-France Poulin,
Présidente du Conseil d’administration de l’Université Laval,

Laissé sans suivi, permettez-moi de rappeler une plainte pour harcèlement reçue en mai 2011 par le Centre de prévention et d’intervention en matière de harcèlement (CPIMH).

Aujourd’hui, cette plainte n’est toujours pas résolue parce qu’elle est bloquée par Michel Beauchamp, vice-recteur aux ressources humaines. Pourtant, depuis octobre 2010 : « Indépendance [est] donnée au CPIMH qui relève désormais du Conseil d’administration au lieu du Vice-rectorat aux ressources humaines ».

Je demande donc au Conseil d’administration de s’en saisir. Pour sa compréhension, le dossier est accessible ici : http://www.a2L.be/lettre/ . Vous y constaterez que les mauvais traitements subis par ce dossier s’accumulent depuis des années et entraînent aujourd’hui des questions graves qui dépassent largement le cadre personnel et initial de la plainte.

Dans l’attente d’une confirmation de son introduction à l’ordre du jour et celle de sa résolution enfin digne, juste et paisible, je vous prie d’agréer, ainsi que chaque membre du Conseil d’administration de l’Université Laval, l’expression de mes sentiments les plus respectueux,

Tito Dupret

PS : copie de ce courriel est envoyé à chaque membre du Conseil d’administration